L’évaluation contribue-t-elle au bien commun ? [S. Mathison]

Le 4 septembre 2017, Sandra Mathison a prononcé le discours inaugural de la Société australienne d’évaluation, titré «  « Does Evaluation Contribute to the Public Good? ».

Elle interroge avec lucidité l’utilité réelle de l’évaluation de politiques publiques. Son jugement est sans complaisance.

Toute profession qui dépense tant d’énergie, tant de temps, tant de ressources sur les raisons pour lesquelles les gens ne s’intéressent pas à ce que nous faisons et disons est par nature une profession qui ne fait sans doute pas autant de bien qu’on pourrait le croire. Sandra Mathison

La critique porte d’autant plus que Sandra Mathison, professeure en Sciences de l’éducation à l’Université de Colombie Britannique au Canada, est elle-même une évaluatrice de terrain depuis 40 ans (plus d’informations sur son parcours ici). On lui doit notamment la considérable « encyclopédie de l’évaluation ».

Malgré le tranchant de ses analyses, nous formons le pari que de nombreux évaluateurs, comme nous, se prendront à hocher la tête à plusieurs moments, sans nécessairement tout partager. Mais que seraient les évaluateurs s’ils n’acceptaient pas de se regarder dans le miroir qu’ils tendent si promptement aux autres ? Lire la suite