Infographie-prospective : demain, l’école numérique ?

C’est en tout cas la perspective donnée par cette infographie conçue par TFE Research et Michell Zappa.

Visualiser le futur des technologies éducatives

L’infographie, c’est joli, mais que faut-il lire ? Le site « Regards sur le numérique » propose une lecture détaillée et simplifiée des évolutions que nous promettent les auteurs. Au menu : « classe renversée » ; « ludification », « cartographie des connaissances » , etc. Continuer la lecture

Measuring teacher effectiveness

“This is an imperfect measure. It’s the best one we ever had.”

Ce rapport de 2012 a le mérite de décomposer par le détail les systèmes d’évaluation de l’enseignement dans 10 sites étasuniens, à l’aide d’une grille homogène et qui se veut complète.  Chaque site dispose d’une fiche personnalisée qui peut servir de modèle pour caractériser un système d’évaluation dans d’autres contextes d’enseignement, et d’en faire la synthèse à l’aide d’un unique tableau (cf image du billet).

Continuer la lecture

L’évaluation par contrat de confiance plutôt que par les notes ?

En tout cas, le sujet n’est plus tabou au sommet du Ministère de l’éducation nationale. Gageons que l’évaluation des élèves ne changera pas demain, mais l’ouverture par les autorités de la boite de pandore de la notation promet de vifs débats dans cette grande maison (rappelons que le Ministère de l’éducation emploi environ 1 million de personnes, soit près de 4% de la population action à lui tout seul).

 

bref, voici l’article du Figaro.fr: Les notes dans le collimateur de l’Éducation nationale

Selon cette théorie de la «constante macabre», les professeurs répartiraient, inconsciemment, les élèves en trois tiers: les bons, les moyens et les mauvais. «Imaginons une classe excellente, avec un professeur excellent, explique André Antibi. Si, dans un tel contexte, toutes les notes sont bonnes, il est suspecté de laxisme. Il lui faut donc toujours une part d’élèves en échec»,

Propositions d’étudiants pour préparer une évaluation

Effectuer une première approche statistique et cartographique dans le cadre d’un diagnostic de votre territoire, réaliser un bilan physique et financier de votre action dans le cadre d’une évaluation de votre politique…

Votre commande sera réalisée par les étudiants du Master 2 professionnel « Aménagement et développement rural » (A.D.R.) de l’Université Lumière – Lyon 2 au cours de Travaux Dirigés appliqués à l’expertise de territoires et à l’évaluation de politiques d’aménagement et de développement rural.

Lire la suite de l’annonce  : http://www.caprural.org/espace-emplois-et-stages/item/offre-de-services-d-etude

Lecture : Le marché du travail comme lieu d’évaluation des politiques de formation ?

Acte des Journée d’échanges en vue de la construction d’un réseau de recherche «Evaluation Formation Emploi» Toulouse, 9 décembre 2011.

Au sommaire

Thème 1 : analyse statistiques

  • De la bonne utilisation des résultats d’enquête d’insertion ? (Jean-François Giret, Iredu, universite de bourgogne)
  • Mesurer pour classer : indicateurs d’insertion et classement des universités. (Isabelle Borras, centre associé céreq grenoble, universite pierre mendes france)
  • L’évolution des enjeux de suivi de l’insertion professionnelle pour l’enseignement supérieur. (Marc Boudier, OVE, Universite toulouse capitole)
  • Les intérêts d’une analyse de la relation formation tout au long de la trajectoire de vie. (Vincent Lignon, doctorant, centre d’économie de la sorbonne (paris 1), ined, Edhec.)
  • Le report des inégalités scolaires dans le monde du travail. (Romain Deles, doctorant, centre Emile durkheim, bordeaux)

Thème 2 : les cadres d’analyse théoriques

  • L’apport des théories économiques. (Jean Vincens, crm, universite toulouse capitole)
  • Le pilotage des systèmes de formation par des résultats enregistrés sur le marché du travail : évaluation & incitations. (Jean-Michel Plassard, crm, professeur des universites, universite de Toulouse capitole)
  • Évaluation des formations : une hiérarchie implicite des méthodes.(Philippe Lemistre, Céreq et certop cnrs universite toulouse le mirail
  • L’évaluation par le marché du travail comme dimension constitutive d’une démarche d’analyse du fonctionnement des diplômes professionnels : l’exemple de deux bacs pro (carrosserie et electrotechnique). (Christophe Guitton, chargé de mission pour les centres associes, Céreq Marseille)
  • L’approche par les capacités et son opérationnalisation ethnographique pour l’étude des biais évaluatifs : quelle émancipation professionnelle pour les apprentis ? (Julie Sentis, université aix-marseille/ université de göttingen)

Thème 3 : jeux d’acteurs et aide à la décision

  • Le marché du travail comme lieu d’évaluation des politiques de formation (Guy Ourliac, Université Toulouse capitole)
  • Quelles sont les frontières entre travail d’expertise et décision politique en matière de développement de l’appareil de formation ? (Emmanuelle Pottier, chargée d’étude à l’oref ile-de-france)
  • L’entrèe territoriale dans l’expertise sur l’èvaluation des politiques de formation par le marché du travail : la nécessaire introduction des effets de structure de l’appareil initial – premiers résultats et prolégomeènes d’une recherche-action. (Robert pierron, chercheur associé au centre céreq de l’iep de bordeaux)
  • La dimension locale du marché du travail, élément d’évaluation des formations (Michel Vernieres, ces paris1)
  • Les formations dispensées aux demandeurs d’emploi : pour une évaluation compréhensive de leurs qualités. (Alexandre MELIVA, Céreq Marseille)

Télécharger (PDF, 788KB)

Télécharger (PDF, Inconnu)

Les “déchiffreurs de l’éducation” contre la “censure” des statistiques

Le site EducPros nous informe de la création en avril 2012 du ”

collectif des déchiffreurs de l’éducation (…) Il entend garantir l’autonomie des professionnels de la statistique et de l’évaluation vis-à-vis des responsables politiques de tous bords.  (…)

Ce collectif « ouvert à tous les acteurs amenés à produire, exposer et utiliser des données et des évaluations sérieuses » est né en réaction aux « publications bloquées, chiffres fantaisistes et statistiques détournées ».

 

 

Une “bulle” de l’enseignement supérieur ?

c’est la thèse défendue par quelques articles parus ici ou là outre-atlantique (cf. infra). L’analogie avec l’immobilier est permise par la hausse vertigineuse du coûts des écoles américaines, permise par le recours accru au crédit par les étudiants et le soutien des pouvoirs publics.

education bubble – google trends

La formule “education bubble’ est encore toute neuve, mais déjà visible. Un signal faible, précurseur d’une tendance lourde pour demain ?

Is There an Education Bubble?
The Atlantic – Apr 14 2011
Higher Education Bubble Will Burst
U.S. News & World Report – May 3 2011
That higher-education bubble
The Economist – May 19 2011
Airy Labs Founder On ‘Higher Education Bubble’ Vs. Real World
Wall Street Journal – Aug 3 2011
Analysis: Is student loan, education bubble next?
CBS News – Nov 6 2011
‘Higher Education Bubble’ is about to burst
Boston Herald – Jun 10 2012

Jusqu’au jour où les pouvoirs publics n’ont pas plus les moyens de suivre, que les étudiants réalisent que le nivellement par le haut des coûts de formation n’a pas créé plus d’emploi bien payés et que leur investissement est de moins en moins rentable…et là, que se passe-t-il ?

 Tuitions and fees have risen more than 440 percent in 30 years as schools happily raised prices — and lowered standards — to siphon up federal money.

L’université Paris 2 évalue ses Master II

Cela pourra vous étonner, mais une démarche systématique d’évaluation des formation est plutôt une exception dans le monde universitaire (en France! mais pas en Suisse, au Canada, etc.).

A voir sur le site de Paris 2 :

70% des directeurs de master se sont portés volontaires pour la mise en œuvre de l’évaluation de leur formation et 63,4% des étudiants ont participé à l’enquête

Une telle démarche a le mérite d’avoir été tentée à Paris2, mais sur une base volontaire uniquement. On serait curieux également d’avoir copie des résultats, de l’échantillon répondant et du questionnaire !