Séminaire Quantitativisme Réflexif

L’ENS Cachan propose un cycle de séminaire qui intéressera les évaluateurs désireux d’apporter leur science à la décision publique.

Cette initiative s’inscrit dans un contexte de regain d’intérêt, dans diverses disciplines des sciences sociales, pour la quantification, et d’importance croissante de la preuve statistique comme outil de gouvernement.

Nous avons déjà évoqué dans un billet précédent le mythe des politiques publiques “scientifiquement prouvées”. Ces séminaires abordent des questions telles que

quelles sont les limites de validité des énoncés adossés à des données quantitatives ? Comment et pourquoi articuler données « qualitatives » et « quantitatives » ? Comment passer de sources « qualitatives » à des données quantifiables ?

Parmi les événements au programme :

  • Vendredi 18 octobre – Effet performatif de la quantification : l’introduction du fétichisme de la marchandise à l’université (Hugo Harari-Kermadec, IDHE, ENS Cachan).
  • Vendredi 14 février  A qui est cette voiture ? Le sociologue entre ménage et individu dans les enquêtes Transports 1982, 1993, 2008 (Yoann Demoli, OSC-Sciences Po, LSQ (CREST-INSEE)
  • Vendredi 14 mars – Quantification et performances de santé publique en Europe (François Briatte, IEP Grenoble, ESPOL Université Catholique de Lille)
  • Vendredi 2 avril – Niche width and audience evaluation in complex settings : the case of international corporate legal market (Rodolphe Durand, HEC).

Programme détaillé à lire sur le carnet QUANTI d’Hypothèses

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.