Comment annoncer les conclusions négatives d’une évaluation ?

Quel praticien ne s’est pas posé la question ? quel responsable n’a pas pesté sur la maladresse ou la timidité de l’évaluateur quand le jugement est sévère ?

Jessica.SinclairTaylor propose quelques pistes sur le très recommandable blog de BetterEvaluation. En voici le résumé en 10 points proposé par Evalcentral et traduit pour vous par la vigie:

  1. Impliquer les partenaires dès le début
  2. Évoquez les éventuels effets négatifs du programme dès les premières étapes de l’évaluation
  3. Informez les clients immédiatement et souvent – “pas de surprises”
  4. Proposez des stratégies de corrections d’erreur “chemin faisant”
  5. Remettez en cause la méthode d’évaluation
  6. Soulignez les résultats positifs
  7. Restez sincères
  8. Présentez les résultats comme des enseignements
  9. Faites des recommandations pour pallier aux conséquences engendrées
  10. Impliquez les parties prenantes dans l’identification des obstacles et comment les surmonter ensemble.

et vous, quelle est votre combinaison d’astuces pour annoncer les mauvaises nouvelles de l’évaluation ?

ici à la vigie on apprécie particulièrement l’ironie de la proposition 5 qui lui rappelle un proverbe croisé en Russie, et cité par Gogol en exergue de son fort recommandable Revizor

N’accuse pas le miroir si ta gueule est de travers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.