Le rôle de l’expérimentation sociale, par l’exemple

Sous le titre “Le laboratoire des politiques publiques, Réflexions sur la Garantie jeunes”, la vie des idées.fr publie le 3 janvier un article de référence sur la place des expérimentations sociales dans l’action publique.

Nous le devons à Jules Simha, post-doctorant au Cnam, qui connait bien la question pour avoir réalisé une thèse sur les expérimentations sociales en France.

Si vous n’êtes pas familier de la notion d’expérimentation sociale, voici une excellente synthèse.

Le lecteur plus aguerri y trouvera aussi plusieurs notions intéressantes, en particulier celle de la légitimité de l’action publique et de l’évaluation, et du “programme” sous-jacent de l’expérimentation sociale. Lire la suite

Où trouver des rapports d’évaluation?

Dernière mise à jour le 18 juillet 2016

Une dizaine de sites donnent accès à des dizaines de milliers de rapports d’évaluation

1/La banque de rapports d’évaluation de la société française de l’évaluation (Mise à jour du 8/12/2014)

2/ Les rapports d’évaluation réalisés par le Gouvernement depuis 2012 (~60 rapports d’ampleur)

3/La banque de données 3ie international : 2400 rapports en ligne!

4/La banque de données des rapports d’évaluation en France

5/La banque des rapports de la Commission européenne (1400 rapports) (MAJ 22/9/15)

6/La banque des rapports de l’ALNAP (humanitaire- 1500 rapports) (MAJ 26/09/14)

7/La banque des rapports de USAID (10 000 rapports, aide au développement) (MAJ 30/9/15)

8/La banque des rapports du laboratoire J-Pal Europe (Abdul Latif Jameel Poverty action lab) (MAJ 25/01/2015)

9/ Les rapports d’évaluations réalisés par le système des Nations Unies (MAJ 18/7/2016)

Lire la suite

Séminaire Quantitativisme Réflexif

L’ENS Cachan propose un cycle de séminaire qui intéressera les évaluateurs désireux d’apporter leur science à la décision publique.

Cette initiative s’inscrit dans un contexte de regain d’intérêt, dans diverses disciplines des sciences sociales, pour la quantification, et d’importance croissante de la preuve statistique comme outil de gouvernement. Lire la suite

Livre: Le mythe des politiques publiques “scientifiquement prouvées” ?

l’évaluation relève de la rationalité des preuves mais également de la dialectique du débat social : à ces deux niveaux elle devrait, à terme, contribuer au bien commun

TROSA, S., in Evaluer les politiques publiques pour améliorer l’action publique – une perspective internationale, IGPDE, ouvrage issu des 7ème rencontres de la gestion publique en Juin 2008, Comité pour l’histoire économique et financière de la France éditions, 2009, p. 17

Chers lecteurs anglophones, vous avez probablement déjà entendu parler du principe «d’evidence-based policy », que l’on pourrait traduire par « politiques basées sur des preuves ».

Il n’y a pas de débat là-dessus, l’évaluation doit contribuer à faire reculer « l’obscurantisme politique », à partir d’observations rigoureuses et non plus à partir d’intuitions ou de préjugés politiques.

53817_9780857029669 Et pourtant…

Un récent livre de Martyn Hammersley lu par Jennifer Miller vient chatouiller le consensus pour l’evidence-based policy. (merci à @Renaudepstein pour l’avoir signalé à la vigie !)

Ci-dessous une proposition de lecture de la note de J. Miller, mais les lecteurs anglophones auront avantage à aller directement à la source sur le blog de la LSE: Book Review: The Myth of Research-Based Policy and Practice | LSE Review of Books

Lire la suite

L’Institut des Politiques Publiques (IPP) recrute des économistes

  • Pour titulaire d’un master ou d’un doctorat en économie, avec dominante stat/économétrie
  • Forte appétence pour la compréhension de la complexité institutionnelle des politiques publiques qu’il/elle cherche à évaluer.
  • Dates de début : dès que possible et au plus tard en septembre 2013
  • Rémunération : de 2000 à 4000 euros brut mensuel selon le niveau et l’expérience
  • Lieu : Les locaux de l’IPP sont situés boulevard Jourdan dans le 14ème arrondissement de Paris. Lire la suite

L’impact des politiques d’exonérations territoriales : méthodes d’évaluation et résultats

Publication de : “L’impact des politiques d’exonérations territoriales : méthodes d’évaluation et résultats”

par Nathalie Havet. Le 23/10/2012. Lire la notice sur Hal-SHS

Cet article propose une revue de la littérature sur l’efficacité des expériences de politiques d’éxonérations ou d’allègements de charges sociales ciblées sur les territoires aux Etats-Unis et en France. Elle montre que leurs résultats sont mitigés en termes de créations nettes d’emplois, de créations d’entreprises et de retours à l’emploi des chômeurs de ces zones. Pour la France, les évaluations sur les Zones Franches Urbaines (ZFU) concluent à un faible impact positif sur l’activité locale alors que celle sur les Zones de Redynamisation Rurale (ZRR) à aucune retombée significative. Le régime dérogatoire dans les DOM, certes le plus coûteux, n’a malheureusement pas encore fait l’objet d’-évaluation ex-post faute de données -fiables disponibles. Les travaux existants montrent par ailleurs que l’évaluation de tels dispositifs doit relever deux d-e-s pour être de bonne qualité : d’une part, définir convenablement un groupe de contrôle auquel les zones bénéficiant des dispositifs pourront être comparées ; d’autre part, rendre compte correctement, dans les données analysées, du périmètre des zones traitées.

Discipline : Sciences de l’Homme et Société/Economie et finances

Mots-Clés : évaluation de politiques publiques – m éthode du score de propension – méthodes par appariement – zone franche sensible (ZUS) – exon érations

Télécharger (PDF, 793KB)