Faut-il une accréditation pour devenir évaluateur ? [billet]

C’est une question qui parcoure le secteur depuis des années, voire des décennies. Aujourd’hui encore, n’importe qui peut se dire évaluateur de politiques publiques : il n’y a pas de label, pas d’ordre, pas de diplôme obligatoire, pas d’accréditation.

Tous évaluateurs ?

Lire la suite

Les évaluateurs parlent au Monde

en page idées, édition du 3 juillet. voir sur le site du Monde :Développer et enrichir l’évaluation des politiques et des programmes publics.
Où les auteurs (Jean-Claude Barbier, Maurice Baslé, Jocelyne Delarue, Nicolas Matyjasik, François Mouterde, Jean-Luc Outin, Bernard Perret, Jacques Toulemonde) appellent en fin d’article à la tenue d’ un “Grenelle de l’évaluation”.

Télécharger (PDF, Inconnu)

Stage “performance publique, Projets de territoire, intercommunalités et politiques publiques”

à Lyon, demandé par le cabinet Sémaphores. de septembre 2012 à mars 2013.

Télécharger (PDF, Inconnu)

Sur Internet :

http://www.semaphores.fr/
source  :http://etu.univ-lyon2.fr/job/stage-performance-publique-projets-de-territoire-intercommunalites-et-politiques-publiques–459490.kjsp?RH=ETU-Rub9

Les métiers de l’évaluation

La dernière décennie a constitué l’évaluation comme un véritable domaine d’activité. L’évaluation en France dispose aujourd’hui:

Pour mesurer le chemin parcouru en peu de temps, consultez la page “acteurs de l’évaluation” de la documentation française. Elle date de 2004, et déjà tout a changé ! (le reste du dossier a heureusement été remis à jour en fin 2012).

Vous trouverez dans la rubrique emploi de ce site quantité de fiches de poste de chargés d’évaluation au sein de différents organismes publics et privés.

Concernant les métiers, nous reprenons ici la liste des débouchés indiqués par l’unversité Paris 13 pour son Master 2 Conduire et évaluer les politiques publiques

Principaux débouchés professionnels

Comme son nom l’indique, la spécialité propose une professionnalisation dans les métiers de la conduite et de l’évaluation des politiques publiques, notamment dans le cadre des politiques contractualisées territoriales.
Les débouchés prévus visent différents types de métiers, auprès de collectivités locales, au sein de cabinets de consultants, ou d’entreprises publiques ou privées liées à

  • la conduite (chef de projet, chargés de mission communication – concertation-coordination)
  • et l’évaluation (chargés de mission d’évaluation) des politiques publiques.

Dans le domaine de la conduite et de l’animation des politiques publiques :

  • Chargé de mission de communication, de concertation, de consultation ou de débat public (autour d’un projet, d’un dispositif ou d’une politique)
  • Chef de projet ville
  • Chef de projet de quartier
  • Chef de projet d’agglomération
  • Membre des Maîtrises d’Ouvrage Urbaines et Sociales (MOUS)
  • Chef de projet RMI (une spécificité du département 93)
  • Chef de projet sécurité
  • «Risk manager» des contrats locaux de sécurité
  • Chargé de mission dans un centre de ressources
  • Directeur de projets locaux d’insertion par l’économique

Dans le domaine de l’évaluation des politiques publiques :

  • Chef de projet évaluation et chargés de mission d’évaluation des politiques contractualisées en région dans les domaines suivants :
  • Chargé de mission évaluation d’un Plans de Déplacements Urbains
  • Chargé de mission évaluation d’un Contrat de villes
  • Chargé de mission évaluation d’un Contrat d’agglomération
  • Chargé de mission évaluation d’un Contrat de plan Etat-Régions
  • Chargé de mission évaluation de la qualité dans les services publics locaux
  • Chargé de mission évaluation d’un projet d’infrastructure de transport (évaluation ex ante)
  • Chargé de mission évaluation d’une opération de communication, de concertation ou de débat public
  • Enseignement et recherche

Fonction publique d’État :

  • Concours administratifs catégorie A (Instituts Régionaux d’Administration, attaché d’administration centrale, attachés de préfecture, attachés des services déconcentrés des administrations)
  • Fonction publique territoriale :
  • Concours administratif catégorie A (attaché territorial),
  • Emplois de direction et de cabinet (hors concours)

Propositions d’étudiants pour préparer une évaluation

Effectuer une première approche statistique et cartographique dans le cadre d’un diagnostic de votre territoire, réaliser un bilan physique et financier de votre action dans le cadre d’une évaluation de votre politique…

Votre commande sera réalisée par les étudiants du Master 2 professionnel « Aménagement et développement rural » (A.D.R.) de l’Université Lumière – Lyon 2 au cours de Travaux Dirigés appliqués à l’expertise de territoires et à l’évaluation de politiques d’aménagement et de développement rural.

Lire la suite de l’annonce  : http://www.caprural.org/espace-emplois-et-stages/item/offre-de-services-d-etude

Colloque : L’évaluation dans le champ de la santé

Appel à contribution pour le colloque de l’EHESS

Lieu : EHESS, 96, bd Raspail, 75006 PARIS – Salle Lombard
Date prévisionnelle : 25 et 26 octobre 2012
Date limite d’envoi des propositions de communication : 10 juillet 2012

L’une des questions que nous souhaitons aborder au cours de ces journées d’études tient précisément au rôle que joue cette économie de l’objectivité, au-delà même du recours effectif aux procédures d’évaluation expérimentales, dans la prolifération de l’évaluation en santé. Dans quelle mesure le champ de la santé diffère-t-il, sous ce rapport, d’autres champs plus ou moins intensément évalués ?

La suite sur Calenda: « L’évaluation dans le champ de la santé », Appel à contribution, Calenda, publié le mardi 05 juin 2012

Initiative “Eval Partners” à l’attention des sociétés nationales d’évaluation

Il s’agit d’un projet international initié par l’UNICEF et l’organisation internationale de coopération en évaluation.

Dans le prolongement de la Déclaration de Paris pour le renforcement de la capacité d’évaluation de la société civile, il s’attache à identifier et renforcer les société nationale en évaluation (the VOPE’s !).

Pour l’instant, pas beaucoup de concret, cela débute par une cartographie des sociétés nationales d’évaluation, à l’aide d’un questionnaire word à diffuser à tous vos contacts internationaux.

La société française de l’évaluation ne figure pas encore comme membre de cette initiative….peut-être bientôt ?

Voir le site : http://www.mymande.org/evalpartners

Evaluation prétexte pour stage bidon ?

Voici une annonce de stage affligeante, symptomatique de pratiques que l’on peut estimer répandues en France, en particulier dans les collectivités les moins fortunées (mais pas seulement).

Tout porte à croire, dans cette annonce de stage que l’évaluation n’est pas prise au sérieux (0,017% du budget – hors ressources humaines – consacré à l’évaluation, c’est peut-être un record!), mais aussi que la fonction même d’un stage est mal comprise.

Le Conseil Général de Haute-Loire  vient d’approuver :
Lire la suite