5 “raisons d’être” de l’évaluation

Un bon point de départ pour un débat, qui peut en dire long sur la conception de l’évaluation par chacun.

  1. C’est en enjeu d’amélioration, pas de preuve
  2. Il est question de contribution, pas d’attribution
  3. C’est pour apprendre à plusieurs, pas tout seul dans son coin
  4. Cela va au-delà de son petit dispositif
  5. C’est embrasser l’erreur Continuer la lecture

Les “déchiffreurs de l’éducation” contre la “censure” des statistiques

Le site EducPros nous informe de la création en avril 2012 du ”

collectif des déchiffreurs de l’éducation (…) Il entend garantir l’autonomie des professionnels de la statistique et de l’évaluation vis-à-vis des responsables politiques de tous bords.  (…)

Ce collectif « ouvert à tous les acteurs amenés à produire, exposer et utiliser des données et des évaluations sérieuses » est né en réaction aux « publications bloquées, chiffres fantaisistes et statistiques détournées ».

 

 

L’engagement ou quand la science doit devenir citoyenne

Jacques Testard

Par Jacques Testart à écouter dans l’émission “à voix nue” diffusée par France culture ce 08 juin 2012, où développe un argumentaire convaincu sur la valeur des conférences citoyennes comme outils d’aide à la décision.

Il est bien sûr question de légitimité (pourquoi le citoyen devrait-il être écarté des décisions l’affectant, prises par ceux-là même supposés le représenter), mais aussi de validité décisionnelle de la démarche : l’avis unanime de plusieurs groupes de 15 citoyens ‘éclairés’ ne vaut-il pas la voix d’un expert ? Au terme d’un renversement de valeur inattendu, l’expert serait-il le lobbysite quand le citoyen se mue en “lanceur d’alerte” ?

à écouter ici pour la clarté du propos, l’engagement personnel pour la question, et le prémisses d’argumentaire méthodologique qui revient sur la hiérarchie implicite des opinions.

Quelques liens pour terminer :

Initiative “Eval Partners” à l’attention des sociétés nationales d’évaluation

Il s’agit d’un projet international initié par l’UNICEF et l’organisation internationale de coopération en évaluation.

Dans le prolongement de la Déclaration de Paris pour le renforcement de la capacité d’évaluation de la société civile, il s’attache à identifier et renforcer les société nationale en évaluation (the VOPE’s !).

Pour l’instant, pas beaucoup de concret, cela débute par une cartographie des sociétés nationales d’évaluation, à l’aide d’un questionnaire word à diffuser à tous vos contacts internationaux.

La société française de l’évaluation ne figure pas encore comme membre de cette initiative….peut-être bientôt ?

Voir le site : http://www.mymande.org/evalpartners

L’université Paris 2 évalue ses Master II

Cela pourra vous étonner, mais une démarche systématique d’évaluation des formation est plutôt une exception dans le monde universitaire (en France! mais pas en Suisse, au Canada, etc.).

A voir sur le site de Paris 2 :

70% des directeurs de master se sont portés volontaires pour la mise en œuvre de l’évaluation de leur formation et 63,4% des étudiants ont participé à l’enquête

Une telle démarche a le mérite d’avoir été tentée à Paris2, mais sur une base volontaire uniquement. On serait curieux également d’avoir copie des résultats, de l’échantillon répondant et du questionnaire !

 

Un guide pratique qui aborde toutes les étapes de l’évaluation

Les contributeurs sont internationaux mais ont en commun d’être contributeurs réguliers de l’AEA. Le guide est assez orienté vers l’utilisation de l’évaluation (obedience : utilisation  focused evaluation)

Making evaluations matter: A practical guide for evaluators.
Kusters, C.S.L. et al. 2011 Download Guide (3.3 Mb) edepotlink_t4e258bc5_001 Continuer la lecture

Evaluation de la mise en place des DIRECCTE

établi en Février 2012, par les corps d’inspection de différents Ministères.

Attention, il ne faut pas être allergique aux arcanes technocratiques.

Pour une synthèse rapide, consultez l’article du Miroir Social:

Dès son introduction, il est mentionné que « la création des DIRECCTE a été, et reste pour partie, confrontée à de nombreuses difficultés : disparités entre les directions et services regroupés, différence de cultures et de métiers, nombre important de donneurs d’ordre nationaux, aux pratiques forts différentes, complexité dans l’organisation budgétaire et l’allocation de moyens, nombre élevé d’implantations immobilières, systèmes d’information multiples et peu compatibles, cohabitation de près de trente corps de fonctionnaires avec des statuts et des modes de gestion différents et relevant de six directions gestionnaires de ressources humaines ».

GDE Erreur: Erreur lors de la récupération du fichier - si nécessaire, arrêtez la vérification d'erreurs (404:Not Found)

 

 

Comment évaluer un “work in progress” ? les objets d’évaluation sont-ils figés ?

Ce sont quelques uns des questions que soulève la juriste Florence Bellivier dans son très recommandable article : Peut-on évaluer la loi de bioéthique ?

Quoique reconnu comme nécessaire et rendu obligatoire, le suivi ou l’évaluation de ce type de loi est tout sauf simple : méthodes et objet se dérobent, au point que le suivi se transforme en réalité souvent en une sorte d’anticipation des évolutions à venir ; il faut alors tenter de discerner ce qui est évaluable et ce qui ne l’est pas, puis suggérer quelques pistes pour renouveler l’exercice évaluatif.

Une revue CAIRN consacre un numéro sur l’évaluation de politiques publiques

Revue : Reflets et perspectives de la vie économique 2011/1-2 (Tome L). 152 pages.

Page 5 à 12 : Béatrice Van Haeperen INTRODUCTION

Page 13 à 22 : Bruno Van der linden PRINCIPES GÉNÉRAUX D’ÉVALUATION DES EFFETS D’UN DISPOSITIF
Page 23 à 31 : Matthieu Bunel et Yannick L’Horty POURQUOI EST-IL SI DIFFICILE D’ÉVALUER LES POLITIQUES PUBLIQUES ?Le cas exemplaire des allègements de charges sur les bas salaires en France
Page 33 à 46 : Sylvie Le Minez et al. ENQUÊTE AUPRÈS DES BÉNÉFICIAIRES DE CONTRATS AIDÉS ET D’UNE POPULATION TÉMOIN
Page 47 à 54 : Loïc du Parquet et Pascale Petit ÉVALUER LA DISCRIMINATION À L’EMBAUCHE LIÉE AU LIEU DE RÉSIDENCE : APPORTS ET LIMITES DE LA MÉTHODE DU TESTING
Page 55 à 63 : Gérard Podevin PROCESSUS ÉVALUATIF D’UNE RECHERCHE-ACTION ET DÉMARCHE PROSPECTIVE : QUELLES CONVERGENCES ?
Page 65 à 81 : David Aubin L’ÉVALUATION DES POLITIQUES DE DURABILITÉ : UN DESIGN BASÉ SUR LES APPRENTISSAGES ET LES CADRES NARRATIFS
Page 83 à 93 : Luc Baumstark LA COLLECTIVITÉ FACE À LA VALEUR SOCIALE DU CARBONE : LES ENJEUX D’UNE VALEUR TUTÉLAIRE DU CARBONE
Page 95 à 107 : Sylvie CHALAYE ÉVALUER C’EST OBSERVER : LES DIFFICULTÉS D’UNE OBSERVATION PERTINENTE DES CLUSTERS
Page 109 à 115 : Florian Mayneris ÉVALUATION DES POLITIQUES DE CLUSTERS : SÉLECTION, AUTOSÉLECTION ET IMPACT
Page 117 à 130 : Michel Dumont MÉTHODES POUR ESTIMER LES EFFETS DES INCITATIONS EN FAVEUR DE LA RECHERCHE ET DU DÉVELOPPEMENT
Page 131 à 139 : Michele Cincera et al. EFFICIENCY OF PUBLIC SPENDING IN SUPPORT OF R&D ACTIVITIES
Page 141 à 150 : Laurie Caucheteux LES MOTEURS ET LES FREINS AU DÉVELOPPEMENT DES MÉDICAMENTS GÉNÉRIQUES