Quelques principes pour réaliser de bons graphiques

Il y a ceux qui utilisent les graphs par défaut d’Excel et puis les autres. Parmi les autres, les pratiques vont du plus clinquant au plus minimaliste. Existe-t-il des règles universelles pour réaliser de bons graphs ?

A défaut de vérité scientifique sur la question, voici une série de principes simples issus de notre expérience et des ouvrages consultés pour l’occasion. Il faut d’abord mentionner celui qui a popularisé cette question (sous le nom de ‘statistical graphics’) au point d’en devenir une référence lui-même : Edward Tufte. (voir ses bouquins sur amazon).

0. Préalable : Vérifier que l’on veut faire un graph sur Excel 

2. Vérifier que tout y est :

  • Systématiquement donner un titre qui décrit la donnée ou bien véhicule le message essentiel du graph (par ex. “la hausse de la dette en France depuis 1974”)
  • Insérer une légende explicite, aux intitulés courts.
  • Précisez la source. Vérifiez à cette occasion que vous utilisez bien la dernière version des données 😉
  • S’il s’agit d’une enquête, précisez l’échantillon (par ex. “N=XXX répondants”)
  • Vérifier que la somme des données est égale à 100% de l’ensemble

3. Supprimer toute information non utile. Minimiser l’information secondaire.

  • Par exemple le fond grisé est-il vraiment nécessaire ? peut-on enlever le quadrillage au profit d’étiquettes sur les barres ? etc.
  • Vous pouvez par exemple griser la grille verticale, voire l’axe lui-même.
  • Retirer la légende des axes lorsqu’elle n’apporte rien
  • Veillez à éviter les légendes à côté du graph au profit d’étiquettes directement sur les courbes/barres. la compréhension est plus rapide, le graph a plus de place.

4.Supprimer les effets inutiles

  • Privilégier une police simple et lisible : “Gill Sans” comme recommandé par E.Tufte ou bien Calibri à partir d’excel 2007 sur pc.
  • Eviter en particulier la 3d, qui non seulement prend plus de place mais en plus fausse les échelles! Les dégradés et autres effets sont à réserver pour des besoins précis, et ne sont certainement pas une option “de base”.

5. Ajuster les échelles

  • Une astuce : surveillez l’espace blanc et minimisez l’espace inutile. Pourquoi avoir un axe qui va jusqu’à 1000 si aucune donnée n’atteint 500 ?
  • Essayer d’élargir les intervalles sur les axes : un graph n’est pas fait pour donner des valeurs à la décimale près, mais pour donner à voir des tendances, des patterns

6.choisir les couleurs

  • Pas plus d’une couleur criarde pour un graph, et uniquement pour ce qui doit ressortir nettement du reste!Il n’y aucune raison de changer de couleur pour des éléments de même nature.
  • Utiliser des couleurs explicites (vert=ok/rouge = pas ok, avec dégradé possible)
  • Vous pouvez vous aider de “ColorBrewer” pour déterminer des jeux de couleur cohérents.

Et voici un exemple d’application de ces principes. Jouez aux sept erreurs, vous allez voir que la lisibilité se joue à pas grand chose!

 Pour aller plus loin :

 Pour aller à la source:

Les principes de présentation des données par Tukey

2 réflexions au sujet de « Quelques principes pour réaliser de bons graphiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.