L’évaluation : fléau néolibéral ?

Un article publié par la lettre du cadre. Le titre est explicite, l’accroche aussi! Une lecture très recommandable pour décrypter les critiques de l’évaluation.

2014-06-05 09_56_32-L’évaluation _ fléau néolibéral _

Roger Morin, ancien directeur de l’INET, constate le désamour des élus pour l’évaluation, pourtant supposée leur “redonner la main” face à la complexité des situations et la dilution partenariale.

« le tiroir était déjà prêt pour recevoir notre rapport » constate en 2000 Patrick Viveret

L’auteur détaille les transformation de l’évaluation, de l’utopie  évaluatrice aux pratiques actuelles.2014-06-05 10_00_34-L’évaluation _ fléau néolibéral _

et ce nouveau visage a bien changé les pratiques de ce qui est appelé “évaluation”, avec plusieurs évolutions courantes:

  • du qualitatif au quantitatif
  • de la parole à l’écrit 
  • du délibératif vers l’exécutif
  • du politique à la technostructure et aux experts
  • d’un référentiel public à un référentiel marchand
  • de l’amélioration du service rendu à la chasse aux coûts 
  • des politiques publiques à la performance individuelle

Roger Morin ouvre une fenêtre de compréhension entre les promoteurs de l’évaluation et ses plus virulentes critiques.

C’est comme si les promoteurs parlaient de l’évaluation telle qu’elle devrait être, et les critiques parlaient de l’évaluation telle qu’ils la voient. Et l’auteur d’appeler à un salutaire “retour aux sources” de l’évaluation.

Consultez vite l’article sur le site de la lettre du cadre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.