L’ensemble de l’action publique doit être passé au crible de l’évaluation

Extrait de la déclaration de Jean-Marc Ayrault au 1er CIMAP du 18/12/2012

C’est la première fois, en France, que toutes les politiques publiques, sur l’ensemble du quinquennat, feront l’objet d’une évaluation. Mais j’insiste sur l’importance de cette décision, d’autres pays l’ont fait bien avant nous, mais en France nous avons toujours hésité, retardé, nous ne l’avons fait que ponctuellement, et trop tard. Certes, il y a du contrôle, la Cour des comptes fait son travail de contrôle, mais contrôle financier, le Parlement a aussi des outils, avec les missions d’évaluation et de contrôle, mais là il s’agit d’aller beaucoup plus loin, d’être beaucoup plus systématique, de vérifier la pertinence, l’efficacité. C’est pour ça que c’est l’ensemble de l’action publique qui doit être passé au crible de l’évaluation, et pour cela nous agirons en partenariat avec les collectivités locales, qui souvent cogèrent les politiques publiques, mais aussi les organismes de protection sociale, les élus et les partenaires sociaux, bien évidemment, y prendront toute leur part.

L’objectif c’est de repérer les manques, de voir où sont les dispositifs inefficaces, d’identifier aussi les injustices qui sont issues d’une mauvaise conception, ou d’une absence d’adaptation, alors que beaucoup de choses ont changé, du point de vue du contexte, et puis il faut simplifier les politiques qui sont devenues illisibles, il y a des accumulations absolument insupportables, de dispositifs, d’intervenants, il faut mettre fin aux doublons, c’est ça l’efficacité de l’action publique, mais c’est aussi la crédibilité, c’est aussi la base de la confiance des citoyens, des usagers, dans leurs services publics. Pourtant, ils soutiennent, mais il y a parfois un doute. Il s’agit donc de faire vivre ce principe de mutabilité de nos services publics à la française.
(..)

Mais, malgré tout, il y a la force des habitudes, il y a les inerties, il y a la peur du changement, donc j’ai conscience que c’est un chantier ambitieux qui est lancé là aujourd’hui, avec cette démarche d’évaluation de toutes nos politiques publiques. Il s’agit en effet d’une remise à plat ordonnée, cohérente, intelligente, de l’action publique, qui s’inscrit dans la durée, mais que nous devons aux citoyens français et aux contribuables. Elle se déroulera, je le redis, en concertation, avec l’ensemble des partenaires, et en associant très étroitement les fonctionnaires et les agents, parce que ce sont eux qui mettent en œuvre, au quotidien, cette action publique, et bien entendu les représentants des organisations syndicales.

Télécharger (PDF, Inconnu)

4 réflexions au sujet de « L’ensemble de l’action publique doit être passé au crible de l’évaluation »

  1. Ping : 2ème réunion du Comité de modernisation de l’Administration (CIMAP) | La Vigie de l'éval

  2. Ping : Suivi des 49 évaluations annoncées par le CIMAP (MAJ régulière) | La Vigie de l'éval

  3. Ping : Les quatre chapelles de l’évaluation | La Vigie de l'éval

  4. Bonjour,
    Pouvez-vous m’adresser le suivi des 49 evaluations pour l’open data SVP? Merci de m’indiquer comment faire pour les consulter,
    Bien cordialement, Murielle Taraud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.